Etape 3.1 : Burn OUT – D’ou viens mon stress ?

Comment attaquer et autant que possible prévenir 8 des causes principales de stress ?

Un rappel :

(Il ne faut pas perdre de vue que je ne suis ni consultante, sans diplôme de psychologie mais seulement quelqu’un qui essaye de comprendre et de proposer des solutions à son problème de burn out pour s’en sortir vite et le plus indemne possible)

1-Clarifier les rôles et responsabilités de chacun

Clairement la plus grosse des problématiques.  « qui fait quoi ».

Alors sur les grande lignes ca sera a peut près facile mais quand ça devient plus complexe ca part vite en sucette … Les procédures ne suffisent pas pour (re)définir les identités des acteurs,

Allez, un exemple : les plans de prévention, qui doit les faire ?

  •  QSE (au siège, sur leur beau nuage théorique) :  » c’est au client, l’entreprise utilisatrice que revient la réalisation de la visite (art. R. 4512-2 et R. 4512-3 du Code du travail) et la rédaction du pdp
    • => super on a solutionné 10% du problème
  • La direction Exploitation : Nous on sait pas faire c’est au QSE de faire (ben vi c’est trop compliqué, on a pas le temps donc si ya moyen de se décharger c’est toujours ca de pris, c’est bien connu le QSE ne fait que jouer au golf et aller a aquaponey …)
    • => super on se tartine 95% du problème
  • QSE terrain gueule : Ce n’est pas a nous, on ne peut pas matériellement visiter 300 sites/ an et rédiger les documents

1 journée avec un AQS

  • Le responsable QSE région (celui qui ne défend pas son équipe mais qui veut être bien avec ses potes du CODIR/COMEX) : (il/Ellecoupe la poire en 2… ou plutôt en 9/10ème ) « ok vous allez faire les sites spécialisés et faire un modèle pour les sites basiques »
    • => on gère en théorie 10% du problème et on a soi disant sous traité les 85% restant mais…
  • L’exploitation terrain : « j’ai pas le temps » ou « le préventeur a demandé à te voir TOI » (oui pour un nettoyage de chiotte et une aspiration de tapis/moquette sur un site construit ya 5 ans et pour lequel je suis déjà venu l’année dernière et l’année d’avant sans jamais aucun changement a part peut être la peinture des murs ? est ce vraiment nécessaire ? clairement que non etc…
    • => si je répond non, je suis la vilaine qui délaisse un client
    • => si je répond non, « reprend le modèle de l’année dernière  » j’ai comme réponse : je sais pas faire, si c’est toi qui le fait ca sera fait plus rapidement …
    • => en répondant oui je me reprends en pleine poire les 85% restant
  • Alors on fait quoi ???

2-Communiquer, partager une vision commune

Alors soyons clair

  • « Radio moquette  » n’est pas un canal de communication,
  • Donner une info orale à 10- 20 personnes soit 30% de l’équipe n’est pas non plus un moyen de comm’
  • La note de service, si elle est claire pour tout le monde ne doit pas rester seule…
  • Les sites internes à la boite où il faut 35 000 identifiants n’en est pas un non plus …
  • Les « envois moi mail pour un rendez vous téléphonique » et a l’issue « renvoie moi un mail pour récapituler ta demande » non plus
  • L’entretien individuel comme moyen de sanction n’est pas non plus adéquate
  • Et organiser une réunion quand vous savez pertinemment qu’une ou plusieurs personnes sont en vacance c’est pas ça non plus… et ne pas leur faire de feed-back c’est encore plus nul
  • Et les « je te passe une consigne« … j’applique la consigne pour s’entendre dire « ah ben non on a changé d’avis en faite j’ai du oublier de te mettre dans la boucle » ce n’est pas de la comm’ c’est juste une preuve de l’incompétence du manager….

Alors ça vous fait peut être rire, c’est insidieux mais c’est mon quotidien


3- Mettre une bonne ambiance, « well being »

  • Le happy chief manager on va le dire c’est du flan,
  • Refaire la moquette, la peinture et changer de bureau n’améliorera pas l’ambiance pourrie qui peut exister dans l’entreprise …
  • Organiser des pots, des repas où ils n’ont pas envie de venir car il/elle préfèrerait être avec ses enfants, ses chats, son chien, son hamster ou au sport ca n’appartient qu’au salarié, ne les forçaient pas

vous ne pourrez jamais ordonner à vos équipes d’être heureux, ça doit venir d’eux et il ne faut pas les forcer, juste être a leur écoute

Je vous livre ici une astuce:

Si vous avez des doutes sur une entreprise : demandez les derniers NAO (Négociations Annuelles Obligatoires) si ça chipote pour des primes; questions d’argents de menus fretins c’est clairement pas valorisant… maintenant si la priorité des Instances Représentatives du Personnel sont l’épaisseur du papier toilette ou la couleur du papier peint cela signifie que toutes les questions « salaires » sont déjà traitées…


4- Protéger face aux demandes contradictoires

Ça aussi c’est un beau sujet… en cas de demandes contradictoire qui tranche ?

Je vous avoue qu’avec mon expérience dans ma boite pour moi celui qui tranche c’est celui qui à la délégation pénale pour me virer et que s’il dit rouge je fais rouge, s’il dit violet je m’exécute ….

une fois qu’on a compris ça,  ça va nettement mieux (même si ça peut être stupide)


5- Mettre en adéquation les ressources et les objectifs

Je citerai juste une citation qu’on m’a sorti en audit il y a quelques années :

« ayez les moyens de vos ambitions et l’ambition de vos moyens « 

donc clairement ce qui peut générer du stress c’est d’avoir des objectifs de Ouf … mais comme moyen ben … on juste les moyens du bord, le système D, la récup « …

Croyez moi c’est pénible à vivre quand la com’ de votre entreprise balance sur toutes les chaines, réseaux sociaux que tout est beau, merveilleux et que c’est l’éclate ^^

et toi en attendant tu sors tes rames…


6- Assurer la justice organisationnelle et promouvoir la bienveillance

Le sentiment d’injustice amplifie la peur de mal faire…

En effet, l’un des facteurs d’insatisfaction et de stress est d’avoir le sentiment d’être victime d’une injustice.

Or, nous ne pouvons ignorer que le N+1 est souvent écartelé entre des demandes difficiles à concilier et qui impacteront directement l’équipe. Les cas les plus courants sont les restrictions budgétaires, l’accélération des échéances, des changements dans les exigences ou leurs priorités…

Quand on entend des justification du style :  « C’est pas ma faute : c’est le sponsor, la direction, le client… qui l’impose » ce n’est pas acceptable pour des personnes qui se démènent chaque jour pour réussir leur mission.

Dans un second temps, en cas d’erreur involontaire, il est aussi important de savoir que le est N+1 est là pour aider à rectifier le tir plutôt que chercher à le blâmer.

Blâmer, toujours blâmer, le bâton comme système de management peut il être bienveillant et positif pour une équipe ?


7-Contrôler et anticiper la charge de travail

aie aie une grosse cause de mon burn,

savoir poser sur papier le temps que prend chaque tâche c’est long et fastidieux et quand on y arrive ça permet de poser le cadre.

  • pour cela je prend ma fiche de poste et je note la tâche sous excel en vertical, en colonne je met une fréquence Journalière, hebdo, mensuelle, trimestrielle, annuelle, et a chaque intersection je met le temps que me prend juste cette tache. (on multipliera par 220, 52, 4 ou 2 ce temps pour avoir un temps en heure global, qu’on va diviser par 7h- 8h de travail jour pour savoir un peu l’évaluation du temps de travail )
  • on peut faire la même chose avec une carte pour cartographier ses trajets. il suffit d’activer la localisation google non stop pour voir les trajets fait.  ou alors reprendre le tableau ci dessus et mettre le temps de trajet
  • un autre truc c’est de prendre ses mails, et de comptabiliser combien de mail vous avez envoyer avant 9h le matin, après 17H30 le soir car ce temps là représente votre temps d’heure supplémentaire

https://i2.wp.com/cfdt-orangelorraine.com/wp-content/uploads/2017/11/surchargetravail-600x563.jpg


8- Donner des perspectives d’avenir

… Autre que peut être « la porte c’est ici  » … donc effectivement  :

  • si le manager, N+1 ou N+2 ne sait pas du tout il va,
  • si la stratégie change tous les quatre matins,
  • si les promesses ne sont pas tenues,
  • si on ne sait pas de quoi demain sera fait oui cela génère du stress … et le stress c’est pas bon !! ^^

De la vision à la stratégie d’entreprise et à l’objectif

Maintenant qu’on a compris ca


Sources :


2 réflexions sur “Etape 3.1 : Burn OUT – D’ou viens mon stress ?

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s