Ballade des olivettes – Nantes

Aujourd’hui ce sera les Hashtag #olivettes #Greeter

Ceci est une sortie greeter avec Caroline, paysagiste de métier.

Les greeters (en français : hôtes) sont des bénévoles qui accueillent gratuitement des touristes pour une rencontre authentique avec un habitant lors d’une balade. Ils montreront et parleront de façon insolite, originale et personnelle de ‘leur’ coin, ‘leur’ quartier, ‘leur’ ville, dont ils sont fiers et passionnés. C’est une forme de tourisme participatif. Les touristes vont voir et participer à la vie locale du lieu visité. À l’occasion d’une balade en ville ou dans la région, le Greeter va non seulement souligner les lieux intéressant ou inconnus, mais il va aussi parler de la vie de tous les jours et de ses coups de cœur.

Notre ballade avec Peter le greeter à  Brooklyn / Greenwich

Notre programme est essayer de faire quelques photo, voire quelques caches quand même selon le parcours…

Notre rdv démarre à hôtel dieu par un point historique.

Les olivettes c’est où ?

Caché entre la chaussée de la Madeleine et le Champ-de-Mars, le quartier des Olivettes est un entrelacs de petites rues, de passages couverts et de cours pavées. Le quartier a été réhabilité depuis 2010 et est passé de quartier populaire à quartier bobo!

Info Pratique : pour visiter le quartier venez en Tram à l’arrêt hôtel Dieu

les Parkings sont tous payant et limité a seulement 2h avec des contrôles régulier

Les lieux sont calmes, les différents street art annoncent le caractère creatif du quartier.

La halle de la Madeleine s’ouvre sur un jardin verdoyant entre des immeubles récemment construits. En face, de grandes baies vitrées donnent accès aux locaux,

C’est devenu plus bobo et les squats d’artistes sont partis.


Nous pénétrons dans la copro de la « coure des arts  » qui relie les olivettes a la chaussée de la madeleine.

Programme Le Cours des Arts à Nantes

Scindé en deux résidences, « Les Olivettes » et « le Cœur d’Ilot », le programme se compose de 51 appartements du studio au 5 pièces, ainsi que de locaux d’activités professionnelles.

Le projet intègre également la réhabilitation d’une ancienne halle de relais La Poste datant de 1910 et faisant parti du patrimoine historique Nantais, pour en faire naître six locaux à usage professionnel : « La Halle de la Madeleine ».

cours-arts-nantes


Il reste toujours des enclaves populaires comme les bains-douches municipaux ou la maison de quartier Madeleine – Champ-de-Mars. »


Bain douche

Auparavant des bains lavoirs.

Au sein de la Venise de l’Ouest, les réseaux et les entreprises se sont succédé et les matériels ont évolué.

Il y eut les premières navettes au départ du quai des Salorges et à destination des bains publics du quartier de Richebourg, mis en place par leur gérant, Stanislas Baudry : c’était en 1826. Les premiers omnibus de la dames blanche ont permit d attirer la clientèle.

Les lieux accueille désormais des associations

Le bâtiment des Bains douches, en fonction jusqu’en 2019, ainsi que le bâtiment associatif annexe, font partie des 15 lieux à réinventer, dans le cadre de l’appel à créativité initié en 2017 par la Ville de Nantes.

Visite virtuelle du lieu : bainsdouchesbaco


École Ste croix

La chapelle ouverte accueille aussi une bibliothèque

Freour est un sculpteur qui a laisse une trace avec le totem. Sa sculpture la plus connue est celle d’Anne de Bretagne en bronze à coté du château

On trouve dans une rue de Nantes, près du château, un bronze récent de Jean Fréour, représentant Anne de Bretagne, reine de France, duchesse de Bretagne… et dame d’Étampes.


Nous pénétrons dans la copro des anciens entrepôts des papiers peint de ouest

et les quartiers des anciens locaux du costumier Peignon. À l’intérieur de ce vaste espace, réunissant bureaux et lieu d’exposition, le collectif Pol’N regroupe onze structures artistiques et culturelles: « Nous sommes arrivés rue des Olivettes en 2003,

Nous raterons la conférence yeye qui a lieu ce soir. La programmation est disponible sur Facebook


La petite histoire de ce petit Skateur :

sitôt arrivé sur place, il attend patiemment que nous passions avant de continuer ses acrobaties… bref je passe, et sitôt que je me retourne il reprend.

Je poste ma photo sous #instagram avec les hashtag #Young #skateur …

et c’est là que j’ai un com’ « je connais ce fameux skateur  » donc du coup ce n’est plus un skateur inconnu, il a été identifié

Une rare demeure balnéaire


Le paradis

Nous approchons le paradis


Paradise sound garden :

c’est un lieu de jardinage artistique : En eau tombant dans les conserves génèrent du son.


Ecuries Omnibus

Nous pénétrons dans les anciennes écuries des omnibus.

Depuis le début du XIXème siècle, les transports en commun ont une place à part dans l’histoire de Nantes et son agglomération. Des premiers omnibus tractés par des chevaux, jusqu’aux plus récent matériel autobus propulsé au gaz naturel ou sur mode hybride, propre, à l’image d’un tramway circulant grâce à la fée électricité, l’évolution des réseaux de transports urbains n’aura jamais cessé et aura laissé une empreinte certaine dans le cœur des nantais.

Cet ancien garage à omnibus est aujourd’hui constitué de cubes colorés, s’emboîtant comme un jeu de Lego géant. Les cabinets d’architectes côtoient les agences de graphisme.

On est sur les prédécesseurs de la RATP car omnibus est parti se développer a Paris.



Square du lait de mai :

La Fête du lait de mai est une fête nantaise organisée dans le quartier de la Madeleine/Champ de Mars, sur l’ancienne île Gloriette. Elle fut créée en 1932 par Aimé Delrue (1902-1961), modeste commerçant droguiste du quartier (sa boutique se trouvait nos 47-49 chaussée de la Madeleine), philanthrope, mais néanmoins « bon vivant », qui présida le comité des fêtes de la ville et sera à l’origine du renouveau du carnaval nantais après la Seconde Guerre mondiale.

La fête fut instituée à la suite d’une tradition qui consistait à ce que les jeunes gens partaient le 1er mai dans les fermes environnantes pour boire du lait fraichement tiré, symbole de renouveau et de renaissance. Tous les bénéfices collectés durant les festivités étaient redistribués aux plus démunis du quartier et servaient notamment à acheter des vêtements chauds pour les enfants. À partir de 1939, la fête ne fut plus organisée durant la Seconde Guerre mondiale, ceci jusqu’en 1949.

Le square du Lait-de-mai, inauguré en 2002, entre la rue Émile-Péhant et le passage Berthault, commémore cette ancienne festivité3, dont le nom a été repris cette année-la pour désigner la fête du quartierWiki fete_du_lait_de_mai

A une époque hygiéniste, cette fête avec un défilé de vaches, de costumes. L’idée du « coluche nantais » était de redynamiser le quartier.

Les couples qui buvait ce lait allaient se marier dans l’année disait la légende.

Depuis les défilés de vaches ont été oublié mais pas la fête.


La madeleine champs de mars


Nous nous incrustons au salon de la littérature


Le Lieu unique

Comme Mr Lefebvre avait besoin d argent il a épouse mme utile.

Dans le centre-ville, à proximité de la gare, se trouvait depuis les années 1880 l’usine Lefèvre-Utile, dotée de ses deux tours caractéristiques au début du XXe siècle. Les bombardements qui ravagent Nantes en 1943 touchent aussi ces dernières qui ne seront pas détruites. Celles-ci seront décapitées lors de grands travaux en 1972. Seule celle située à l’ouest est entièrement rasée durant les années 1980 pour laisser la place à un hôtel. Le reste de l’usine continuera alors de fonctionner jusqu’à ce que la production et les 450 salariés qui y travaillent, soient transférée en 1986 sur le nouveau site de La Haie-Fouassière, l’usine nantaise est alors désaffectée.

C’est en 1905 que le projet de l’architecte Auguste Bluysen voit le jour. Commandé par Louis Lefèvre-Utile, il consiste en la création de deux tours qui encadrent l’entrée de l’usine, juste après le pont (détruit depuis) de la Rotonde, avenue Carnot. De ce duo de tours décapitées en 1972, il ne reste aujourd’hui que celle de gauche qui fut réhabilitée en juin 1998 par l’architecte Jean-Marie Lépinay. Sur la tour il y a les 6 signes zodiacales.

nantes-lanimal-du-jour-les-aigles-de-la-tour-lu


Le grenier du siècle

À l’occasion du passage à l’an 2000, une expérience de capsule temporelle dénommée « Grenier du Siècle » a été menée : du 1er octobre au , toute personne qui le désirait pouvait déposer un objet personnel représentatif de son existence. Les 16 000 objets déposés ont été répertoriés, conditionnés chacun dans une boîte en fer blanc et installés dans un lieu créé à cet effet, une double paroi translucide conçue par l’artiste plasticien Patrick Raynaud dans un mur du grenier de l’usine LU.

Ce témoignage aux genérations suivantes sera révélé le (soit 100 ans après la fin de l’opération de collecte), à 17 heures précisément.


F Perraud sculpteur a sculpté l ancien logo de lu


Source


Désolée pour la dose de Wikipedia plutôt que d’explication et autres anecdotes …

Le fait d’avoir tout fait au pas de course (même s’il faisait froid), ne nous a laissé que peu de temps pour apprécier les street art (d’ailleurs 0 info dessus), l’architecture et aussi le manque d’anecdote qui va mettre en valeur cette visite par rapport a un Wikipedia classique.

A lire aussi :



2 réflexions sur “Ballade des olivettes – Nantes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s